Les écoutes du mois #juillet-août 2018

Bonjour tout le monde !

L’été est passé et fut rempli de festivals, de concerts et d’albums ! 
Au programme placé sous le signe de la violence et des ténèbres (les ténèbres en été… #paradoxe) 

Converge – Beautiful Pain (EP) (2018)
Genre : Metal hardcore

Si vous suivez depuis quelques temps, vous avez compris que Converge est un groupe que j’affectionne particulièrement et qui a le don de balancer des petits EP surprises au moment où on s’y attend le moins.
Ce Beautiful Ruin est une rafale de petits coups de poings dans la tronche qui te met K.O. en moins de 6 minutes. Le clip de Melancholia donne le coup de grâce. 
Court mais intense et qui laisse présager un futur album de qualité certaine.
Ma note : 10/10

À écouter si vous aimez : Le gros metal hardcore bien violent, le sang, la bagarre


Chelsea Wolfe – Hiss Spun (2017) + discographie complète

Genre : Gothic rock/doom/expérimental

C’est sous l’impulsion de ce bon Sebgob que l’obsession Chelsea Wolfe a démarré. Je ne connaissais l’artiste que de nom mais ne m’étais jamais réellement intéressé à ce qu’elle faisait; d’autant que son nom revenait très régulièrement sur les sites de metal/rock que je lis parfois. Je décide de réparer cet impair et quelle claque !
Hiss Spun est un petit bijou très sombre empli de mélancolie et de gravité (The Culling est, pour moi, LE titre maitre de cet album). Toute son oeuvre est empreint à la fois de beauté, de douleur (d’où son album Pain Is Beauty) et d’atmosphères noires envoutantes !
Chelsea Wolfe est en réalité une sorcière à la voix céleste sur Welt ou sur
 Iron Moon (présent sur l’album Abyss
Bref, si vous aimez les atmosphères sombres, pesantes mais très théâtrales, gavez-vous de Chelsea Wolfe.
Ma note : 8/10 (pour cet album et l’ensemble de sa disco)
À écouter si vous aimez : Sunn O))), Neurosis, Zola Jesus, la sorcellerie, les messes noires…


Nine Inch Nails – Bad Witch (2018)

Genre : Rock indus

Vous le savez, NIN est maintenant mon groupe de chevet depuis plus de 15 ans et ces derniers temps, le maitre Trent Reznor se surpasse avec des EP (à considérer comme des albums à part entière selon lui) à la fois typiques de NIN mais innovants. 
Ce Bad Witch ne déroge pas à la règle, tantôt avec des guitares saturées sur Ahead Of Ourselves, I’m Not From This World expérimental et ensorcelant et le saxophone sur ce bijou qu’est Play The Goddamned Part, rappelant alors l’époque Lost Highway, avec la présence de David Bowie et dont le fantôme hante clairement cet opus.
Ma note : 9/10

À écouter si vous aimez : Nine Inch Nails, David Bowie, le jazz, tout ce que fait Trent Reznor en général

 

CouKou – Fifty-Seven O’Clock (2018)
Genre : Free Fuzz instrumental

En France, on a pas de pétrole mais on a des idées. Parfois mauvaises et parfois vraiment bonnes comme avec les amis tourangeaux de CouKou.
Le duo batterie/guitare a sorti son premier album suite à l’appel de financement participatif lancé sur Ulule (et financé avec succès) au début de cette année. 
Un album où les titres font références à des effets de musique et on oscille entre l’influence de Mogwai sur Reverse, le rock tendance The Hives sur Echo ou bien le stoner un peu énervé sur Pitch.
Un album sans prétention mais avec du caractère et de l’énergie à toute épreuve. 
Ecoutez-le en boucle, c’est vachement bien !
Ma note : 8/10

À écouter si vous aimez : Mogwai, Queens Of The Stone Age, le rock anglais des années 2000, tout ça mélangé

 

Slaves – Acts of Fear And Love
Genre : Punk rock

Passablement obnubilée par ce groupe depuis l’an dernier, ce nouvel opus de Slaves est à la hauteur des précédents et me réconcilie un peu plus avec le punk.
La guitare est toujours aussi lourde et sale (et volontairement désaccordée/larsenée comme sur Cut And Run), les titres Bugs et The Lives They Wish They Had sont bien rentre-dedans et le groupe se permet un petit passage à la Blur avec Chokehold.
Les paroles politisées/politiques des précédents albums font place à des interrogations plus profondes comme sur le surprenantDaddy.
On est là face à un album court mais intense et cohérent et qui nous fait dire que le punk et le rock sont loins d’être morts !
Ma note : 8/10

À écouter si vous aimez : Idles, Blur, le punk anglais 

Publicités

2 réflexions sur “Les écoutes du mois #juillet-août 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s