Les écoutes du mois #janvier/février 2018

Bonjour !

Pour ces premières écoutes de l’année, je suis – comme à l’accoutumée – en retard et en plus, je vous propose des trucs pas nouveaux du tout (ou presque) mais qui sont quand même chouettes !
Je compile les mois de janvier et février. 

Frank Carter & The Rattlesnakes – Modern Ruin (2017)
Genre : Rock indé

Découverte de ce nom l’an dernier lors du festival This Is Not A Love Song, et pour une raison inconnue (certainement un problème de timing niveau programmation), je n’ai pu assister à la prestation du groupe, qui avait l’air d’être incroyable.
De ce fait, je me console avec leur second album aux légers accents punk comme le titre Wild Flowers ou Jackals.
L’ensemble est homogène, énergique, bien produit (les pistes Vampires ou Modern Ruin sont clairement calibrées pour foutre le bordel en concert) et Acid Veins apaise un peu tout ça. 
Une bonne découverte audio qui me forcera à ne pas louper leur prochaine prestation live lorsque ça se présentera. 
Ma note : 7/10
À écouter si vous aimez : Gallows, Slaves, le punk-rock anglais en général

Dead Cross – Dead Cross (2017) 
Genre : Punk hardcore

Le très prolifique Mike Patton est de retour avec ce projet énervé, normal quand on compte, par exemple, le batteur de Slayer dans son groupe. 
Seizure And Desist ouvre les hostilités et est un concentré de violence dans la pure tradition HxC.
Dave Lombardo nous fait signe en martelant à tout rompre sur Obedience School et Mike Patton nous offre sa plus belle voix d’outre-tombe avec cette reprise de Bauhaus Bela Lugosi’s Dead.
Voix avec laquelle Patton ne joue pas trop (comme il sait si bien le faire) à part peur-être sur Grave Slave.
Le disque est solide mais sans réel relief ni enjeu et qui n’est pas du tout représentatif du génie créatif de Mike Patton. 
Ma note : 6,5/10
À écouter si vous aimez : Tout ce que fait en général Mike Patton, le NYHC

Vince Staples – Big Fish Theory (2017)
Genre : Hip-hop

Nouveau poulain de l’écurie Def Jam Recordings, Vince Staples est certainement la nouvelle sensation du rap west-coast de ces cinq dernières années et qui à deux doigts de devenir un concurrent très sérieux de Kendrick Lamar mais dans un style un peu plus wtf.
Crabs In A Bucket donne le ton et les sons electro très abstraits de Yeah Right (oh tiens, coucou le featuring Kendrick) ou Homage rappellent beaucoup Flying Lotus.
L’ensemble est très dansant et enivrant comme le prouve ce Love Can Be taillé pour les clubs.
A surveiller de très près. 
Ma note : 8/10
À écouter si vous aimez : Kendrick Lamar, Flying Lotus, Antipop Consortium

Fu Manchu – Clone Of The Universe (2018)
Genre : Stoner

Un des maitres du stoner revient avec cet album en granit pur et ça envoie sec ! 
Le solo de guitare sur Intelligent Worship te scotche gentiment au fond de ton siège, tandis que Clone Of The Universe est une rafale de mini-claques ! 
Slower Than Light flirte allègrement avec le rock psyché pur et le dernier titre, long de 18 minutes, Il Mostro Atomico confirme cette tendance et t’achève en un rien de temps. 
Un album lourd et qui s’écoute TRÈS FORT sans modération ! 
Ma note : 7/10
À écouter si vous aimez : Kyuss, Sleep, le rock psyché

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s