[Live Report]Scott Kelly & John Judkins @Black Sheep (Montpellier) 21/01/2018

Bonjour à tous !

Dimanche 21 janvier marque mon premier concert de l’année 2018 et pas des moindres car j’ai assisté au concert acoustique de Scott Kelly, la voix rauque du groupe de hardcore/post-hardcore Neurosis qui n’est plus ni moins qu’une sommité dans le milieu et le frisson était au rendez-vous !Quand vous êtes fan de metal hardcore, le groupe Neurosis ne vous est pas inconnu : fer de lance du genre depuis plus de 30 ans, le groupe a acquis une réputation mondiale et surtout le respect de ses pairs, notamment lorsqu’ils s’orientent vers un tempo beaucoup plus lent mais tout aussi lourd.
D’autant que la présence de Neurosis sur les terres européennes et particulièrement françaises est un événement assez rare; alors, quand son chanteur charismatique Scott Kelly est en tournée solo par chez nous,  on hésite pas et on y va !

© William Lacalmontie

Depuis 2001, Scott Kelly officie également en solo (entre deux albums de Neurosis) dans un genre aux antipodes de son groupe principal, à savoir la musique folk/country, à base de guitares acoustiques, alternant compositions originales et reprises.

C’est donc ce à quoi j’ai assisté ce dimanche 21 janvier, où il est accompagné du bassiste/multi-intrumentiste John Judkins, bassiste du groupe sludge Rwake.
C’est dans la cave exiguë du bar The Black Sheep qu’a eu lieu l’événement. L’atmosphère est à la fois pesante et calme, et tout le monde doit être relativement impressionné de voir Monsieur Scott Kelly en chair et en os, à moins que ce soit l’inverse car à plusieurs reprises, il a remercié (à la manière d’un artiste débutant) le public d’être venu (et pour une salle comme le Black Sheep (capacité max. de 120 personnes), on était relativement nombreux) le mec transpirait l’humilité et la timidité dans tous les sens, c’était incroyable.

©Au Rayon Musique

Et pendant 1h30, le duo nous invite dans son univers de musique folk, entre reprises (comme Cortez The Killer de Neil Young ou Tecumseh Valley de Townes Van Zandt (la version originale ici est tout aussi magnifique) mais aussi des compos persos comme la merveilleuse The Sun Is Dreaming in My Soul où John Judkins l’accompagne au lap steel, conférant une ambiance assez mystique à la chanson.

Moi qui suis (beaucoup trop) habituée aux concerts violents, péchus et qui bougent dans tous les sens, c’est quand même foutrement agréable de se poser et JUSTE écouter et apprécier de la musique pour ce qu’elle est.
En espérant vous avoir fait (re)découvrir deux artistes de talent, je vous laisse avec la piste Endless, extrait de l’EP Push Me To The Sun.

Bonne écoute !

P.S.: Bien sûr, j’ai eu droit à mon 7″ édition limitée dédicacée 😎

©Au Rayon Musique

P.P.S. : Du coup, vous avez vu, j’ai une chaine You Tube, à voir s’il y aura du contenu ! 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s