Les écoutes du mois #Octobre-Novembre 2017

Bonjour !

Après la rentrée, les vacances, la maladie, on reprend le rythme du retard (tout à fait, c’est un truc que j’ai développé et que je maitrise pas mal) avec une sélection exclusivement bruyante et rock’n’roll.
(Oui tout ce temps pour 4 albums, le truc c’est que j’ai écouté pas mal de trucs en vrai mais sans réel intérêt et pas franchement récents) 

Marylin Manson – Heaven Upside Down (2017)
Genre : Metal 

Deux ans après le plutôt bon The Pale Empereur, Le Révérend revient quelque peu aux sources avec un son indus et qui rappelle l’excellent Mechanical Animals, comme le prouve le titre Saturnalia.
Le single WE KNOW WHERE YOU F*****G LIVE n’est pas forcément le titre le plus fort de l’album mais sonne comme du Manson d’antan (époque Antichrist Superstar).
Si on occulte la mièvrerie du titre Kill4Me, on a là un album cohérent, moins coup de poing que ses prédécesseurs, mais toujours empreint de colère et qui s’écoute avec plaisir. 
Ma note: 7/10
À écouter si vous aimez : Marylin Manson depuis le début (même l’album Eat Me, Drink Me)

METZ – Strange Peace (2017) 
Genre : Post-punk/Noise-core

J’avais déjà parlé de METZ en août dernier et je confirme donc la claque dans la tronche avec ce troisième album.
Mess Of Wires et Dig A Hole sont autant de petites pichenettes que l’ensemble de cette galette au rythme soutenu. 
En live, l’énergie est décuplée et un Mr Plague bien placé peut vous foutre K.O.
Est-ce qu’on est sur un de mes albums préférés de 2017 ? Je crois que oui. 
Ma note: 8/10
À écouter si vous aimez : Ty Segall, Thee Oh Sees

Shit Rockets – The Brown Tape (2017 )
Genre : Punk très bruyant

Il parait qu’en France, on fait de la merde; ça dépend pour quoi. Il parait que le punk est mort; ça dépend quand. 
Parce que Shit Rockets, c’est la preuve que le punk français n’est ni mort ni puant.
Shit Rockets (avec des morceaux de Mary Bell dedans), ça TE MET le nez dans ton caca (
Corporation’s Kid) et dans celui du monde entier (Focks Niouz démonte tout) et ça te laisse pas le temps de reprendre ta respiration. 
Si t’as un côté scato/ado débile en toi, je te conseille vivement l’écoute de cette oeuvre. 
Ma note: 8/10
À écouter si vous aimez : Mary Bell, Black Flag, le gros punk qui tache

Converge – The Dusk In Us (2017) 
Genre : Hardcore/Metalcore

Les papes du metalcore n’ont plus rien à prouver et pourtant, album après album, les mecs arrivent encore à surprendre.
Le chant de Jacob Bannon se fait parfois plus clair et les mélodies plus complexes (ces riffs de guitare de l’enfer sur Arkhipov Calm sont à tomber)I Can Tell You About Pain est du Converge pur jus et le titre éponyme The Dusk In Us, très progressif aux accents de Neurosis, situé au plein milieu d’album, permet de se reposer entre deux tranches de violence pure.
Un album en clair-obscur en somme, maitrisé de bout en bout qui laisse à penser que le quatuor de Boston est encore là pour quelques temps dans le hardcore game.
Ma note: 8,5/10
À écouter si vous aimez : Neurosis, Cult Of Luna, Cave In, le gros hardcore américain

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s