Les écoutes du mois #Mars 2017

Bonjour,

C’est en retard – comme toujours – que je vous présente les écoutes du mois de mars, placées sous le signe de l’éclectisme.
Pharrell Williams/Various Artists – Hidden Figures OST (2017)
Hans Zimmer – Hidden Figures OST (2017)

Genre : Funk/Soul et musique de films classiques
 

Deux disques pour un même film ? Oui c’est très possible. 
Sur le premier (pochette couleur) se trouve 10 chansons composées exclusivement par Pharrell Williams (qu’on ne présente plus), aux sonorités soul très 60’s mais modernes, qui donnent envie de bouger à n’en plus finir. Deux des pistes sont d’ailleurs chantées par Janelle Monaé (Isn’t It The World et Jalapeño), une des principales actrices de ce film. 
La musique proposée par Hans Zimmer (qu’on ne présente plus non plus) est, quant à elle, mâtinée de sobriété, d’émotions, qui vont rappelleront certains passages du film. D’ailleurs certaines mélodies de Zimmer font écho à celles de Williams (on retrouve des sonorités communes mais très subtiles). 
Film que je recommande chaudement, il est instructif sans être barbant.
Ma note : 7,5/10 pour chaque disque.

À écouter si vous aimez : Tout ce que fait Pharrell Williams, tout ce que fait Hans Zimmer.

Mica Levi – Jackie OST (2017)
Genre : Musique de film expérimentale

Mica Levi (plus connue sous le pseudo Micachu) a déjà frappé fort en 2014 avec la bande originale du film Under The Skin. Une bande-son aussi expérimentale que chelou (à l’image du film donc). 
Elle récidive cette année avec le film Jackie (nommé aux Oscars notamment pour la meilleure musique).
Alors je n’ai pas vu le film mais la musique est très froide, parfois angoissante mais avec une juste dose d’émotions, et surtout nettement plus accessible et moins expérimentale que celle d
Under The Skin (je vous recommande aussi bien le film que la musique, si vous n’êtes pas hermétique à ce genre de film)
Jackie me donne envie de voir le film car la musique est prometteuse et certainement en accord avec l’image qu’elle illustre. 
Ma note : 7/10 
À écouter si vous aimez : la musique indé en général, les trucs un peu chelous

Zeller – Space Time EP (2015)
Genre : Dubstep/ Indus

Changement d’ambiance radical avec Zeller, artiste français dans le circuit de l’electro depuis 2008. 
En l’espace de deux albums et un EP, Zeller s’est forgé un univers glacial, inquiétant et quelque peu violent dans lequel on plonge allègrement. Cet EP, Space Time nous transporte dans cet univers autre, qui serait dominé par les machines et la crasse. 
Ma note : 7/10
À écouter si vous aimez : Goldie, Benga, Scorn, l’indus dégueulasse et le gros dubstep qui tache. 

Rectum Raiders – Rectum Raiders (2017)
Genre : Punk/ Hard rock


Avec un nom aussi évocateur, difficile de ne pas jeter une oreille curieuse. Encore une fois, les algorithmes d’Apple Music sont quand même bien foutus et c’est avec un plaisir non dissimulé que je classe ce premier album dans les favoris de 2017 direct !
Ces jeunes Néerlandais ne font pas dans le demi-mesure et balance un disque puissant, plein d’énergie qui rappellent le hard rock plein de cheveux des années 80. Les douze titres présents s’enchaînent sans temps mort, ça ne se prend pas la tête comme en témoigne le titre
 Boulanger chanté en français et qui fait de suite penser à Ultra Vomit !
L’uppercut qui va bien ! 
Ma note : 8/10
À écouter si vous aimez : Turbonegro, Judas Priest, Ultra Vomit, le gros hard rock des 80’s

Slaves – Take Control (2016)
Genre : Punk, rock indé UK 


Il semblerait que le punk devienne un genre que j’affectionne de plus en plus et Slaves n’y est pas pour rien. J’ai découvert le groupe alors que le titre Lies passait sur les ondes de ma radio associative préférée et il m’est resté en tête pendant des jours.
Si le punk est mort (non) alors Slaves a réussi à le ressusciter d’une main de maitre; l’attitude, le son, tout y est et quand on a le luxe de se payer un
 titre featuring Mike D. (le leader des Beastie Boys, pour ceux qui suivent pas au fond), on peut considérer ce groupe comme très prometteur.
J’ai hâte de voir leur performance live en juin au festival This Is Not A Love Song, y a moyen que ça secoue grave ! 
Ma note : 8/10
À écouter si vous aimez : Le punk anglais, le gros rock anglais toute période confondue, The Libertines.

Publicités

2 réflexions sur “Les écoutes du mois #Mars 2017

  1. Pingback: This Is Not A Love Song 2017 – Au Rayon Musique

  2. Pingback: Les écoutes du mois Part.1 – Au Rayon Musique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s