Les écoutes du mois #Janvier 2016

Bonjour à tous !

Pour cette nouvelle année, j’ai décidé de faire une seule catégorie des albums que j’aurais écouté durant le mois écoulé au lieu de faire une grosse chronique pour chaque album.

Ce sera alors de très courtes chroniques mais rassemblées au même moment. Il y aura des albums sortis en 2016 mais également des trucs plus vieux.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ce sera très varié au niveau des genres musicaux !

GiedRé – Lalala (2016) 
Genre : chanson humoristique

 

 

 

 

 

 

 

La délicieuse GiedRé revient avec un album pas piqué des hannetons, percutant niveau paroles (cet album est quand même un cran au-dessus au niveau des sujets abordés et les paroles un poil plus hardcore qu’à l’accoutumée) et des mélodies toujours aussi simples mais qui restent en tête.
À écouter si vous êtes fans des Fatal Picards et autres Didier Super.
Ma note : 6/10

 

Erik Truffaz Quartet – Doni Doni (2016)
Genre : Jazz

Le trompettiste helvète nous revient avec ce bel opus, accompagné de quatre musiciens de renom et délivrant ainsi un instant musical très agréable, aux accents africains grâce à la présence de la chanteuse malienne Rokia Traoré.
Notez aussi la participation du grand Oxmo Puccino.
À écouter si vous aimez Miles Davis, Ibrahim Maalouf…
Ma note : 7/10

 

Skunk Anansie – Anarchytecture (2016)
Genre : Rock alternatif

Le groupe britannique, qui n’avait rien fait depuis 2012, revient avec ce nouvel album plutôt bon, énergique mais relativement calme et bien plus sombre que d’habitude.
La célèbre chanteuse Skin n’a rien perdu de son charisme mais l’ensemble manque de liant qui en ferait un BON album de rock.
À écouter si vous êtes fan de rock anglais en général et particulièrement Garbage ou Placebo.
Ma note : 6/10


Ennio Morricone – The Hateful Eight OST (2016)
Genre : Musique de films, easy listening

L’excellent maestro italien signe la BO de ce nouveau chef-d’oeuvre de Quentin Tarantino Les Huit Salopards (The Hateful Eight en anglais).
La musique est oppressante, froide et envoutante, à l’image de ce film. La musique de la scène d’intro du film pose clairement le ton et prouve qu’on a droit à du Morricone pur et dur.
Par ailleurs, Ennio Morricone est nommé aux Oscar dans la catégorie de la meilleure bande-originale (et ce serait amplement mérité).
À écouter si vous êtes fan de Morricone ET de Tarantino et de BOF en général.
Ma note : 8/10

 

Mr Oizo – Hand in the fire EP (2015)
Genre : Electro/French Touch/ Grand n’importe quoi

Cet EP est assez déroutant car il ne ressemble pas vraiment à du Mr Oizo, la faute sûrement à la chanteuse, c’est une des rares fois où Mr Oizo sort une piste qui ressemble à une vraie chanson (comme c’était le cas avec Steroids, le featuring avec Uffie)
Néanmoins, ça reste du Mr Oizo qui part dans tous les sens et ça laisse présager un LP de qualité.
À écouter si vous aimez Vitalic, Justice, Kavinsky…
Ma note : 6/10

 

Agoraphobic Nosebleed – Arc (EP) (2016)
Genre : Grindcore

Il semblerait que le groupe américain de grindcore se soit assagi, ou presque. Ca reste toujours très bourrin mais les riffs et mélodies sont bien plus travaillés et moins rentre-dedans, sans parler du « chant », beaucoup plus maitrisé (et qui change de l’habituel « je-suis-chanteur-de-grindcore-et-j’imite-le-porc-en-train-de-se-faire-égorger »)
Quoiqu’il en soit, si AnB opère un virage musical tel que celui-ci, j’ai hâte d’écouter la suite.
À écouter si vous aimez le méchant hardcore, les trucs où ça beugle comme Converge, Pig Destroyer…
Ma note : 7/10

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s